4 maladies détectables grâce à notre rétine…

maladies

4 maladies détectables grâce à notre rétine…

…mais qui n’ont rien à voir avec les yeux. La rétine possède des particularités qui la rendent susceptible de nous renseigner sur d’autres maladies que celles directement liées à nos yeux.

Pourquoi la rétine ?

La rétine est un élément primordial de nos yeux à bien des égards. Toutefois, sa composition et son positionnement sont tout aussi remarquables. En effet, si l’œil nous permet de voir l’extérieur, il permet aussi à « l’extérieur » de voir ce qui le compose, et plus particulièrement la rétine. En d’autres termes, c’est le seul endroit du corps qui permet aux médecins d’observer des vaisseaux sanguins et des nerfs sans avoir à utiliser un bistouri. C’est pourquoi la rétine représente un outil de diagnostic intéressant, largement au-delà des seules maladies oculaires. Ainsi, votre ophtalmologue pourrait bien être le premier médecin à déceler des signes de diabète ou d’hypertension artérielle par exemple.

Quelles sont ces maladies ?

Ce n’est pas une liste exhaustive mais voici 4 maladies que notre rétine peut nous permettre de détecter.

Le cancer

Un cancer qui se développe quelque part dans le corps va laisser s’échapper des cellules malignes. Celles-ci vont migrer et parfois atteindre nos rétines. L’ophtalmologiste peut dans ces cas-là, détecter et diagnostiquer la présence d’un cancer. En effet, ces cellules malignes étrangères à la rétine, vont le plus souvent causer des changements dans le champs de vision du patient. C’est d’ailleurs souvent cette gêne qui est à l’origine de la prise de rendez-vous. C’est ainsi que la rétine peut être à l’origine du diagnostic d’un cancer du sein, du poumon, ou encore de tumeurs cérébrales.

Le diabète

La rétinopathie diabétique est une complication courante du diabète. En effet, elle touche environ 50% des personnes souffrants de diabète de type 2.  La trop forte présence de sucre dans le sang des diabétiques va fragiliser les capillaires de la rétine. Ainsi détériorés, les vaisseaux rétiniens finissent par éclater. C’est la présence de ce sang qui va alerter l’ophtalmologiste et l’orienter vers un diabète. Si elle n’est pas correctement prise en charge, cette maladie peut se traduire par une cécité. C’est d’ailleurs la première cause de cécité précoce en France. Des modifications dans le régime alimentaire et l’hygiène de vie font toutefois grandement diminuer ce risque.

La sclérose en plaques

Le nerf optique sert de pont entre la rétine et le cerveau. La névrite optique, une inflammation du nerf optique, peut être le signe d’une sclérose en plaque. En effet, cette maladie dégénérative, qui touche le système nerveux, va de pair avec une névrite optique dans 75% des cas. C’est même le premier signe visible de la maladie dans un cas sur quatre.

L’hypertension artérielle

Plusieurs études ont démontré un lien entre les maladies cardiaques et l’atrophie des vaisseaux sanguins qui composent la rétine. La rétinopathie hypertensive est la conséquence d’une pression artérielle trop importante. L’hypertension artérielle va endommager les vaisseaux sanguins de la rétine, causant des lésions plus ou moins importantes. L’irrigation sanguine de la rétine ne se fera plus correctement et va entraîner une perte de la vision d’un œil (voire des deux), et plus rarement une vision double.

Mais la rétine n’est pas seule

D’autres maladies peuvent être détectées grâce à des symptômes touchant les yeux. Ainsi, une inflammation chronique de l’iris combinée à une sécheresse oculaire persistante peut amener un ophtalmologiste à suspecter une polyarthrite rhumatoïde.

 

Découvrir les différentes cures disponibles

Il est nécessaire de protéger et préserver sa vue
DÉCOUVREZ LES DIFFÉRENTES CURES

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial