Le nerf optique, l’autoroute des yeux.

Nerf optique

Le nerf optique, l’autoroute des yeux.

Nos yeux nous servent à capter les informations visuelles comme la luminosité, les mouvements, ou encore les couleurs. Notre cerveau lui, fait une synthèse de tout ça et crée des images. Il nous faut donc quelque chose qui les relie, qui serve de pont entre les deux. C’est la tâche du nerf optique.

Qu’est-ce que le nerf optique ?

Le nerf optique est un nerf sensitif. C’est-à-dire qui est en relation avec un de nos 5 sens, en l’occurrence la vue. Comme tous les nerfs crâniens, il est double. Nous en avons donc un pour chaque œil. Il né au niveau de notre rétine et va jusqu’au cerveau en passant par le trou de nos orbites. Chaque nerf se compose d’environ 1.2 million de fibres nerveuses directement en contact avec les 110 millions de cellules photo-réceptrices. Il mesure 40 mm de long et 4 mm de diamètre.

Quel est son rôle ?

Il sert de passerelle entre nos yeux et notre cerveau. En effet, c’est grâce à lui que les informations visuelles, sous la forme d’impulsions électriques, quittent nos yeux pour rejoindre notre cerveau. Elles seront alors traitées et transformées en une image. Si ces impulsions étaient des voitures, le nerf optique serait alors une sorte d’autoroute.

Quels problèmes peut-il rencontrer ?

Les maladies héréditaires

Ce sont des maladies rares et ne sont que deux. Elles se caractérisent par une perte de vision précoce qui touche les deux yeux. Il n’existe malheureusement aucun traitement.

  • L’atrophie optique dominante : c’est une maladie qui se transmet soit par le père soit par la mère au travers d’un gène dominant. Un enfant ayant un parent atteint aura donc 50% de chance de l’avoir à son tour. La perte de vision commence avant 10 ans. Elle s’accompagne parfois d’un nystagmus, de pertes auditives et d’une forme de daltonisme faisant confondre le bleu et le jaune.
  • La neuropathie optique héréditaire de Leber : elle est plus courante chez les hommes et ne se transmet que par la mère. La perte de vision a lieu entre 15 et 35 ans. Elle s’accompagne parfois de problèmes cardiaques et du système nerveux.

La neuropathie optique ischémique

Il s’agit d’une lésion du nerf optique causée par un mauvais apport en sang. La perte de vision peut être très rapide, de l’ordre de quelques minutes. Elle est indolore et peut être légère comme mener à la cécité. Elle survient généralement après 50 ans. En fonction de la nature de la cause, elle peut se traiter par corticostéroïdes, mais toutes les formes de la maladie ne peuvent pas se soigner.

La névrite optique

C’est une inflammation du nerf optique généralement causée par une sclérose en plaques. Elle est plus fréquente entre 20 et 40 ans. Une perte d’acuité visuelle plus ou moins grave peut toucher un seul ou les deux yeux. Elle s’accompagne d’une douleur liée aux mouvements des yeux et de difficultés à percevoir les couleurs. En fonction de la cause, la vision peut revenir en 2 à 3 mois, mais pas toujours totalement.

L’œdème papillaire

Il est la conséquence d’une augmentation de la pression à l’intérieur ou autour du cerveau. Les causes peuvent être variées (tumeur cérébrale, traumatisme, méningite etc.). Il se traduira par des troubles très passagers de la vision. Sensation de brouillard, vision double ou cécité de quelques secondes. Cette maladie ne provoque pas de douleur. Le traitement sera fonction de la cause de l’œdème. A noter que le nerf optique peut aussi être endommagé par une pression interne à l’œil, à cause d’un glaucome par exemple.

L’amblyopie toxique

Comme son nom l’indique elle peut être causée par contact avec une substance nocive. Mais elle peut aussi être le résultat d’une carence, notamment en vitamines B et acide folique. La perte de vision est rapide, en quelques jours le plus souvent. Elle touche généralement les deux yeux et se caractérise par une tache aveugle qui grandit petit à petit. Le traitement se fera par compléments alimentaires en cas de carences et par médicaments en cas d’empoisonnement.

Que doit-on retenir ?

Le rôle principal du nerf optique est la transmission des informations perçues par la rétine vers le cerveau. Il joue donc un rôle central dans la vue. C’est d’ailleurs en s’appuyant sur lui que se développent des dispositifs comme les rétines artificielles. Elles visent à rendre une perception visuelle à des patients atteints de cécité ou d’une DMLA avancée, en transmettant des signaux électriques au cerveau, via le nerf optique.

 

Découvrir les différentes cures disponibles

A tout âge il faut savoir préserver ses yeux
DÉCOUVREZ LES SOLUTIONS QUI S’OFFRENT A VOUS

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial