Le kératocône, quelles sont ses causes ?

Kératocône

Le kératocône, quelles sont ses causes ?

le mot kératocône est d’origine grecque et signifie «cornée conique». « Kerato » faisant référence à la cornée et « konos » à la forme d’un cône. Mais qu’est-ce que c’est exactement ?

Qu’est-ce que le kératocône ?

C’est une dystrophie qui touche la cornée et apparait le plus souvent avant 30 ans. Elle s’attaque généralement aux deux yeux en même temps, mais pas forcément avec la même intensité.

Habituellement la cornée a une forme presque sphérique. Dans le cas du kératocône, elle sera déformée. Elle va très progressivement passer d’une forme bombée et régulière à celle d’un cône irrégulier. Par ailleurs la cornée va lentement s’amincir et donc se fragiliser.

Qui est touché ?

Les chiffres proposés dans les diverses études à notre disposition ne sont pas toujours cohérents les uns avec les autres. Ainsi, on évalue entre 50 et 230 le nombre de cas pour 100.000 personnes. On attribue ces différences importantes à des méthodes et des critères de diagnostic plus ou moins précis.

Tout le monde peut être touché, indépendamment du sexe ou de l’origine géographique, même s’il semble que les asiatiques soient plus touchés. Dans la plupart des cas on diagnostiquera le kératocône entre 10 et 20 ans, même s’il peut survenir à tout âge. Toutefois, 82% des cas débutent avant 40 ans.

Quels sont ses symptômes ?

Au début on ne différencie pas bien cette dystrophie d’un problème de réfraction classique. Les premiers symptômes ressemblent à une myopie ou un astigmatisme. Avec le temps, la vision va se détériorer, et ce, quelle que soit la distance. On notera aussi une sensibilité accrue à la lumière et une capacité réduite à voir de nuit.

A un stade plus avancé, on percevra une image de plus en plus déformée, un peu comme lorsqu’on regarde à travers un pare-brise mouillé. On va même constater l’apparition de multiples images fantômes. Ainsi, si une personne atteinte regarde la flamme d’une bougie dans le noir, elle verra plusieurs points lumineux dans son champ de vision. En effet, la cornée étant déformée et irrégulière, la lumière ne va plus forcément se diriger vers le centre de la rétine, mais se retrouve projetée en divers endroits à sa surface.

Quelles sont ses causes ?

En dépit des recherches menées, les causes du kératocône restent encore incertaines. On pense qu’un gène rend plus susceptible d’en être affecté mais on ignore encore lequel. Par ailleurs, il semblerait que qu’autres facteurs d’ordre mécanique soient nécessaires à son déclenchement. Ainsi, on constate de plus grands risques dans les cas de sécheresse oculaire, de port de lentilles de contact etc. Plus récemment, des études pointent le frottement en général, et plus particulièrement le fait de se frotter les yeux de manière excessive et répétée comme un facteur aggravant ou même déclencheur. Par ailleurs, on associe souvent le kératocône à certaines maladies allergiques, à l’asthme ou encore à de l’eczéma.

Comment le soigne-t-on ?

En raison des irrégularités de la cornée, les lunettes correctrices sont inefficaces. On s’orientera plutôt vers des lentilles de contact spécifiques. Mais là encore, toutes ne feront pas l’affaire. Elles seront généralement dures ou hybrides, ceci afin de ne pas se déformer en épousant la surface de la cornée.

Pour les cas les plus sévères, l’option chirurgicale sera alors privilégiée. Elle consistera en une greffe de cornée dont le taux de réussite est excellent, autour de 95 %. Il existe toutefois des alternatives à la transplantation cornéenne. Il est par exemple possible de glisser des anneaux dans la cornée afin d’en réduire la courbure et lui rendre une forme plus naturelle.

En conclusion

Bien qu’on connaisse ce problème depuis plusieurs siècles, le kératocône est encore loin d’avoir livré tous ses secrets, notamment en ce qui concerne ses causes. Toutefois les recherches continuent et de nouveaux traitements sont en cours d’évaluation.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial