Pleurer dans l’espace, ça donne quoi ?

Pleurer dans l'espace

Pleurer dans l’espace, ça donne quoi ?

L’espace, et en particulier vivre en apesanteur, fascine toujours. On imagine de grands voyages interstellaires ou tout simplement voir la terre de là-haut. Mais vivre en apesanteur, c’est surtout une multitude de petites (ou grandes) complications, comme celle de pleurer par exemple.

L’apesanteur c’est quoi ?

Pour faire simple, c’est un peu « vis ma vie » de bulle de savon, à ceci près que le risque d’exploser en touchant un objet est relativement faible. Ne pas avoir de poids, c’est amusant 5 minutes, mais ça devient vite compliqué sur le long terme. C’est très difficile pour quelqu’un de se représenter ce que ça implique de vivre en apesanteur. Des choses aussi simples que manger ou boire (et leurs conséquences logiques…) relèveraient presque de l’exercice de torture si on n’a pas reçu l’entrainement adéquat. Faites marcher votre imagination et vous verrez que tout est compliqué. Se laver, dormir, sortir les poubelles… On ne doit pas s’ennuyer sur la station internationale !

Mais du coup, ça donne quoi pleurer dans l’espace ?

Personnellement, je ne m’étais jamais posé la question. Mais un petit curieux se la posait, et l’a posé directement à un astronaute, Chris Hadfield. Que deviennent nos larmes lorsqu’on pleure dans l’espace ? Non content de lui répondre par message, il a décidé de lui faire une petite démonstration.

Quand on vous dit que tout devient vite très compliqué lorsque qu’on ne pèse plus rien ou presque. Contrairement à ce qu’on aurait pu imaginer, les larmes ne virevoltent pas autour de nous. Elles se concentrent et s’agglutinent les unes aux autres autour de nos yeux. A la longue ce doit être comme pleurer avec les lunettes de natation… en pire. Après, on peut toujours se consoler en se disant que ça pourrait être pire. Imaginez donc avoir un rhume dans l’espace ! ça doit être sympa non ?

Plus sérieusement

Il faut savoir que si la question lui a été posé c’est parce que ça lui est vraiment arrivé, et au plus mauvais moment pour un astronaute. Il s’est mis à pleurer lors d’une sortie dans l’espace. Un gaz irritant s’échappait de sa combinaison et ses yeux se sont mis à pleurer comme s’il était en contact avec un oignon. Problème, il a dû rentrer dans la base spatiale en étant complètement aveuglé par ses propres larmes. Une drôle d’aventure ! Comme si le fait de vivre en apesanteur ne lui avait pas suffi !

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial