La lumière du soleil, seulement une ennemie ?

La lumière du soleil

La lumière du soleil, seulement une ennemie ?

La lumière du soleil peut être un danger. Pour nos yeux, notre peau, elle représente un risque. Bien choisir ses lunettes de soleil ou s’enduire de crème solaire nous en préserve. Il serait néanmoins réducteur de ne voir la lumière du soleil que comme une ennemie. Que ce soit consciemment ou inconsciemment, la lumière naturelle oriente en partie notre comportement. D’une certaine façon la lumière nous motive, nous « améliore », mais à quel point ? Dans quels domaines précisément ? Quel est le rôle de nos yeux dans tout ça ?

Le cycle jour / nuit

La théorie

Ça peut paraître évident dit comme ça, mais la lumière du soleil rythme nos journées. Sa présence ou son absence va inciter notre cerveau à s’éveiller ou au contraire s’endormir. Nos yeux transmettent, entre autres informations à notre cerveau, le niveau de luminosité ambiante. En fonction de l’intensité lumineuse, notre glande pinéale, proche de l’hypothalamus, va sécréter de la mélatonine. Cette hormone a pour rôle de réguler nos périodes de veilles et de sommeils. En d’autres termes, dans un monde sans technologie ni civilisation, la durée du jour dicterait la longueur de nos nuits.

En pratique

De nos jours, notre rétine n’est évidemment plus seulement en contact avec la lumière du jour. La lumière est partout dans nos sociétés modernes. L’éclairage public, les ampoules de nos plafonds, et bien sur nos écrans, sont autant de sources de distractions pour notre cerveau. Notre horloge interne s’en trouve parfois bouleversée. En fonction de notre sensibilité, il faudra fuir ces éléments perturbateurs, et en particulier la fameuse lumière bleue de nos ordinateurs, smartphones et tablettes. Des études ont démontré que dans le spectre lumineux, la couleur bleue avait valeur d’excitant. Passer nos soirées sur nos écrans est donc la pire des choses pour notre sommeil. Inversement, le faire le matin nous inciterait à nous coucher plus tôt.

La lumière influence notre humeur

Le soleil nous rend meilleur

L’ensoleillement détermine en partie notre humeur. Plus le ciel est dégagé et la lumière intense et plus notre humeur est au beau fixe. Mieux encore, le soleil nous rendrait plus altruiste,  plus ouvert et plus généreux. Le psychologue américain Michael Cunningham a démontré au travers de deux expériences que l’ensoleillement influençait directement notre comportement. Dans l’une d’elle, il demandait à des personnes de répondre à un questionnaire de 80 questions, en précisant qu’elles étaient libres de répondre au nombre qu’elles souhaitaient. Il en est ressorti que plus il faisait beau, plus il obtenait de réponses, indépendamment de la température. Une autre expérience a permis d’établir que plus il faisait beau, plus nous laissions un pourboire élevé au restaurant.

La durée d’ensoleillement

Dans le même esprit, il a été constaté que l’évolution de l’ensoleillement avait un impact sur notre moral. En d’autres termes, plus les jours s’allongent, plus notre moral est bon. En effet, une journée de plus en plus longue se traduit chez nous par de l’optimisme et une certaine dose confiance en l’avenir. Au contraire, des journées se raccourcissant, mettrait notre moral en berne. L’ambiance serait propice à la morosité ou à la nostalgie. Dans certains cas, on parlera de dépression saisonnière ou de troubles affectifs saisonniers.

Autres effets de la lumière

La lumière atténue l’impression de fatigue

La combinaison des facteurs stimulant de la lumière sur notre corps, notre humeur et notre moral va directement influencer notre résistance à la fatigue, aussi bien physique que psychologique. Bien qu’il existe des traitements de type luminothérapie, on ne parlera pas ici d’un moyen de soigner la fatigue, mais plutôt d’éléments permettant de la surmonter plus facilement. Le repos restera primordial et rien ne pourra s’y substituer. Toutefois, un environnement adéquat et une bonne adaptation de notre cerveau au cycle jour / nuit, rendra la fatigue moins présente en journée, et le sommeil plus réparateur la nuit.

La concentration par la lumière

Il a été démontré qu’une lumière naturelle ou qui l’imitait, offrait un cadre plus propice à la concentration, y compris pour les personnes souffrant de TDAH. Une lumière adaptée, en classe ou sur le lieu de travail, augmente la capacité d’attention, et par conséquent le rendement des personnes soumises à cette lumière. Elle permet au cerveau d’être en éveil, mais aussi de se focaliser plus facilement. Devant ces constatations, des chercheurs tentent désormais d’inclure la maîtrise de la luminosité et du spectre qui la compose dans le traitement des troubles du déficit de l’attention.

 

Découvrir les différentes cures disponibles

La Lutéine peut limiter les dégâts causés par la lumière bleue
DECOUVREZ SES BIENFAITS

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial