La myopie, quels traitements et quelle prévention ?

La myopie

La myopie, traitements et prévention

Qu’est-ce que la myopie ?

La myopie n’est pas une maladie à proprement dite mais plutôt un défaut de la vision. Un photographe vous dirait qu’il s’agit d’un souci d’optique. En effet le problème réside dans le fait que la lumière, et donc l’image, n’est pas projetée exactement au bon endroit à l’intérieur de votre œil. L’image qui devrait se positionner précisément sur la rétine, prend en fait forme devant celle-ci. Dans la pratique, vous verrez mal de loin, sans pour autant que cela impacte votre vue de près. A l’opposé de la myopie, on trouvera l’hypermétropie. C’est à dire une image projetée à l’arrière de la rétine, et qui floute les objets proches, mais sans altérer la vue de loin.

Les différents types de myopie

On distinguera 3 types de myopie. La myopie axile est liée à la longueur de votre œil. Le plus souvent, être myope, c’est tout simplement avoir un œil trop « long ». Plus rarement, le problème prendra sa source dans la courbure excessive du cristallin. On parlera alors de myopie d’indice. Enfin la myopie forte, ou myopie maladie, se caractérise par son aspect évolutif. Contrairement aux autres formes de myopie celle-ci est dégénérative, c’est à dire qu’elle évoluera tout au long de l’existence.

Qui touche-t’elle ?

En France, un peu plus du quart de la population est concerné par la myopie. Elle apparaît généralement à l’enfance ou l’adolescence et évolue jusqu’à l’âge adulte. Dans le monde, on estime à environ un tiers la proportion de myopes. Plusieurs études montrent que cette proportion va en augmentant. On prévoit qu’en 2050 il y aura 50% de myopes sur terre, là où ils n’étaient que 20% dans les années 70.

Tous égaux ?

Clairement non ! Ce défaut visuel a ses petits préférés. Certaines populations sont beaucoup plus touchées que d’autres. Par exemple, on retrouve une forte présence de myopes en Asie. Japon, Corée ou Chine, font partie des pays les plus touchés par la myopie. Dans ces régions, la part des enfants scolarisés atteints de myopie monte à 80%.  Par ailleurs, les femmes sont un peu plus touchées que les hommes. La génétique prédispose aussi fortement. Si vos deux parents sont myopes, il y a de fortes chances que vous le deveniez aussi. Enfin, les facteurs environnementaux sont aussi causes d’inégalités, et représentent la principale raison de la hausse du nombre de personnes concernées.

Que faire de sa myopie?

Les verres correcteurs

Lunettes et lentilles adaptées, sont un bon moyen de résoudre le problème. Leurs verres, concaves, vont replacer l’image sur la rétine et ainsi permettre à celle-ci de la traiter correctement. Un examen régulier sera nécessaire afin de constater l’évolution de votre vue et d’adapter les verres si nécessaire.

La chirurgie

A l’âge adulte, une fois la vue stabilisée, il sera possible d’envisager une chirurgie en lieu et place des moyens de correction. Il s’agit de modifier la forme la courbure de la cornée en retirant de l’épaisseur, le plus souvent à l’aide d’un laser.

Les complications possibles

L’œil étant fragilisé par la myopie forte, il est plus susceptible de développer diverses complications :

  • Un décollement de la rétine : un myope pourra présenter des anomalies à la périphérie des rétines qui peuvent amener à un décollement. C’est pourquoi elles doivent être régulièrement contrôlées, en particulier chez les femmes enceintes, plus exposées lors des efforts liés à l’accouchement.
  • Les corps flottants : c’est un phénomène bénin consistant en l’apparition de particules se déplaçant lentement avec le regard. A surveiller en cas de multiplication ou d’apparition « d’éclairs ».
  • Une cataracte : en moyenne, elle est plus précoce d’une dizaine d’année en cas de myopie forte.
  • Un glaucome : un myope fort aura environ 5 fois plus de chances de développer un glaucome.

Peut-on prévenir la myopie?

Dans une certaine mesure, il est possible de prévenir la myopie chez l’enfant. Son quotidien et ses habitudes de vie formeront l’axe majeur de la prévention.

  • Sortir : votre enfant a besoin de vivre en extérieur, au moins 2 ou 3 heures par jour. Sortir et profiter de la lumière du soleil préservera et renforcera ses yeux.
  • Limiter les activités obligeant les yeux à travailler de près. Par exemple, la lecture précoce est un facteur favorisant la myopie. C’est pourquoi il faudra être vigilent et varier au maximum ses activités.
  • La vitamine D : on la retrouve entre autres dans le saumon. Couplée au soleil, elle a une action bénéfique sur les yeux, en particulier sur la myopie.
Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial