Les troubles visuels chez les adolescents

Adolescents

Les troubles visuels chez les adolescents

Les adolescents ont souvent le sentiment d’être invulnérables. La vie s’offre à eux et les possibilités semblent infinies. Mais on n’a pas toujours conscience à cet âge, que la vie, ça se préserve. On est grisé par la découverte de la liberté et on a envie de se prouver des choses. De fait, on en oublie, plus ou moins volontairement, les règles et les comportements à avoir. C’est là le rôle ingrat des parents, qui vont devoir veiller à protéger leur ado récalcitrant, tout en tentant de préserver une bonne relation avec lui. Cela vaut pour son bien-être, sa sécurité mais aussi pour la santé de ses yeux.

L’hygiène de vie

C’est la source de la plupart des problèmes qu’on peut rencontrer avec les adolescents. Dormir, c’est une perte de temps. Les écrans, c’est la vie. Les dangers en tout genre, on s’en fout. Bref, la vie de parents, c’est compliqué. Lorsqu’il était enfant, vos journées ont parfois ressemblées à la chanson de Jacques Dutronc « fais pas ci, fais pas ça » ? Eh bien, à peu de choses près, rien n’a changé ! Si, une chose a changé. Votre autorité n’est plus qu’un vieux souvenir, place au dialogue. Il va vous falloir ruser et trouver les bons mots.

Les problèmes courants

Les parents rencontrent essentiellement 3 problèmes avec leurs adolescents et qui concernent la vue.

Les écrans

De nos jours, c’est de loin le plus compliqué. On pourrait leur greffer leur smatphone sur l’avant-bras et leur PC portable sur les genoux qu’on ne verrait pas tout de suite la différence. Pourtant, il va falloir combattre leur addiction aux écrans. Passer de nombreuses heures devant les écrans, n’est bon ni pour vous ni pour eux. Autant l’admettre, c’est un combat que vous risquez de ne pas gagner pas en fonction du profil de votre ado.

S’il ne fait pas dans la démesure, c’est encore jouable avec un peu de pédagogie et en diversifiant ses centres d’intérêts. Sports, activités manuelles, ou tout simplement voir ses amis autrement que par écrans interposés. Il faudra probablement montrer le bon exemple, et ce n’est pas si simple. Les alternatives ne manquent pas, à vous de les exploiter. En revanche, si le cas est désespéré, une autre approche s’imposera.

Pour les adolescents les plus accrocs, il va falloir prendre des chemins détournés, et limiter la casse. Ce n’est pas parce qu’un combat est perdu, qu’il ne faut pas limiter le nombre de victimes. Même s’il ne vous écoutera que d’une oreille, insistez sur la pédagogie, expliquez pourquoi c’est mauvais pour sa vue. Même si ça ne fait baisser sa consommation que d’une demi-heure, c’est toujours ça de gagné. Par ailleurs, envisagez de lui parler des lunettes qui filtrent la lumière bleue, ou bien faite lui prendre de la lutéine. Elle aussi filtre cette lumière nocive pour les yeux. Ca ne règlera pas tout, mais au moins vous aurez fait votre travail.

Les lunettes de vue

Les adolescents verront toujours les lunettes d’un mauvais œil, en particulier s’ils n’en portaient pas étant enfant. Même aujourd’hui, porter des lunettes revient à montrer une faiblesse, et un ado déteste ça. Néanmoins, comparativement à votre époque, les progrès esthétiques sont considérables. Il est tout à fait possible d’en faire un accessoire de mode, voire de séduction. Les matières, les formes ou les couleurs sont très variés et vous trouverez forcément son bonheur. S’il est vraiment récalcitrant et que vous vous heurtez à un mur, reste encore la possibilité des lentilles de contact.

Les lunettes de soleil

Cette génération y est habituée, c’est même un plus. Pour la frime, pour le style… ou pour ne pas qu’on sache qui on est en train de regarder. Bref, elles seront portées. Reste à savoir quand. En effet, comme accessoire de mode, elles rencontreront un franc succès. Pour leur protection en revanche, ça reste à prouver. Il faudra donc s’assurer de leur utilisation au moment opportun. Par exemple à la plage, la montagne ou lorsqu’on pratique une activité en extérieur en général.

Que doit-on en retenir ?

Rien n’est plus ennuyeux pour les adolescents que d’entendre leurs parents leur donner des conseils, et encore moins des ordres. Même si c’est irritant, il faudra faire preuve d’ouverture et de pédagogie. Si le dialogue se rompt, vous serez forcément le perdant. Mais il ne faut pas voir tout en noir, et vos efforts seront récompensés un jour prochain. Il est probable qu’une fois adulte, votre enfant vous remercie pour tout ce que vous avez fait pour lui.

 

Découvrir les différentes cures disponibles

Pour se protéger des écrans et du soleil
DÉCOUVREZ LA PROTECTION LA PLUS ADAPTÉE

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial