La prévention visuelle, pour qui ?

La prévention visuelle, une nécessité.

Vous connaissez l’adage « Mieux vaut prévenir que guérir » : c’est exactement de cela qu’il s’agit ici, lorsque nous abordons la notion de prévention visuelle.

Pourquoi parler de prévention visuelle ?

Parce que c’est quelque chose que vous pouvez faire vous-même, sans avoir besoin d’un médecin. Mais aussi parce qu‘il est souvent plus efficace de prévenir que de guérir une maladie. Si vous faites réviser votre voiture ou que vous lui rajoutez de l’huile de temps en temps, c’est pour ne pas qu’elle tombe en panne. Finalement, pour votre santé et la santé de vos yeux, c’est un peu le même principe.

Tous égaux face aux soucis de vision ?

Le monde est à la fois juste et injuste. En effet, il vous punit souvent lorsque vous avez de mauvaises habitudes, mais il peut aussi vous exposer à plus de risques juste à cause de votre patrimoine génétique ou parce que vous souffrez d’une maladie. Dans tous les cas, prévenir ces risques est à la fois simple et très important.

Nous avons tous des habitudes dont nous savons pertinemment qu’elles sont mauvaises pour notre santé et pour nos yeux :

  • les écrans : ils sont partout et causent fatigue oculaire, troubles du sommeil et leur lumière bleue augmente les risques de stress oxydatif.
  • la cigarette : le tabac est un des pires facteurs de risque, quelles que soient les maladies, oculaire ou non.
  • l’alimentation : le surpoids est comme souvent un facteur de risque, ce sera aussi le cas en ce qui concerne les maladies oculaires.
  • le soleil : la lumière est à la fois un bienfait et une menace qu’il ne faut pas négliger.
  • l’alcool : avec le surpoids et la cigarette il forme un trio des plus dévastateur.
  • l’imprudence : être négligeant, ne pas se protéger quand on le devrait, c’est aussi un facteur de risque. L’essentiel des traumatismes oculaires sont liés à une imprudence domestique.
On peut identifier 4 facteurs de risque rien que sur cette image, saurez-vous les reconnaitre ?

Mais il existe aussi d’autres facteurs de risque dont nous ne sommes pas maitre :

  • l’hérédité : notre patrimoine génétique nous expose parfois à plus de risques.
  • les maladies : une maladie comme le diabète vous exposera beaucoup plus à certaines complications au niveau des yeux.
  • la vieillesse : nul ne peut lutter contre elle et elle s’accompagne de son lot de maladies liées à l’âge (glaucome, DMLA, cataracte etc.)

Si nous ne pouvons intervenir qu’indirectement sur les causes non-modifiables, il en va différemment des premières, sur lesquelles nous avons tout pouvoir d’action. Arrêter de fumer, faire attention à notre alimentation ou porter des lunettes de soleil est entièrement de notre ressort.

Les différentes facettes de la prévention visuelle

On peut classer la prévention visuelle selon deux catégories : les habitudes que nous devons perdre et les habitudes que nous devons prendre.

Les habitudes qu’on doit perdre

Tout dépendra de votre profil. Si vous êtes quelqu’un de prudent et raisonner, il ne devrait pas y avoir trop de travail. Si en revanche, vous êtes un incorrigible fumeur, consommant beaucoup d’alcool, et dont le seul effort physique est de tapoter votre index sur la souris de votre ordinateur, une prise de conscience rapide et radicale s’impose. Vous n’irez probablement pas bien loin si vous ne ménagez pas un peu votre corps. Que ce soit par vos yeux ou autre chose, il y a fort à parier que votre corps vous le fasse payer un jour.

Une fois que vous avez identifié vos faiblesses, deux possibilités s’offrent à vous, en fonction de votre tempérament. Soit vous y allez par étape, un pas après l’autre. Soit vous décidez qu’il vaut mieux tout changer d’un coup et modifier radicalement votre mode de vie. Dans un cas comme dans l’autre, la détermination sera la clé.

Les habitudes qu’il faut prendre

Là en revanche, ce sont les mêmes pour tout le monde. Néanmoins si vous en avez déjà adoptées quelques-unes le chemin sera moins loin.

  • l’alimentation : il faut qu’elle soit variée et équilibrée. Pensez éventuellement à prendre des compléments alimentaires si cuisiner n’est pas votre fort ou que vous ne souhaitez pas vous prendre la tête avec ça.
  • le sport : profitez du plein air, allez courir ou pratiquer un sport entre amis. Le sport aura le grand avantage de vous entretenir physiquement tout en vous tenant éloigné des écrans et de la nourriture pendant quelques temps.
  • le port des lunettes de soleil : portez-les ! Et pas seulement à la plage en été. Elles sont utiles, même par temps nuageux.
  • la prudence : on ne manipule pas de l’ammoniaque ou une scie circulaire sans précaution. Des gestes prudents et une protection pour vos yeux sont s’imposent.

Et n’oubliez-pas que ce qui apparait comme un effort au début ne se remarque même plus lorsqu’il s’agit d’une habitude. Alors accrochez-vous !

Pour ceux qui se poseraient encore la question concernant l’image plus haut, nous avions : l’ordinateur, le smartphone, la canette (soit du sucre soit de l’alcool) et les lunettes de soleil. Pourquoi les lunettes ? Parce qu’elles doivent se trouver sur le nez de leur propriétaire, et pas oubliées sur le bureau !

Découvrir les différentes cures disponibles

Il existe des solutions pour protéger vos yeux
DÉCOUVREZ CE QU’ARGOLYS® PEUT FAIRE POUR VOUS

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial