Que font nos yeux durant notre sommeil ?

Nos yeux durant le sommeil

Que font nos yeux durant notre sommeil ?

Le sommeil

Le sommeil est un besoin vital pour l’homme. Dormir est indispensable à la régénération de notre corps. Il suffit de quelques jours de privation de sommeil pour que notre cerveau n’arrive plus à fonctionner correctement.

S’endormir

Il faut savoir que s’endormir est un peu comme attendre un train. Lorsqu’il est en gare, il faut monter dedans, sous peine de devoir attendre le prochain.  En d’autres termes, on ne s’endort pas quand on veut. C’est pourquoi il est si important d’être attentif à notre corps et de s’habituer à l’écouter. On ne doit pas combattre bâillements et paupières lourdes, mais les accueillir à bras ouvert. Notre sommeil est fait de cycles, et si nous manquons le premier, l’endormissement, il faudra compter en moyenne 90 minutes avant que ne se présente une nouvelle opportunité.

Le sommeil lent léger

C’est la première phase que nous traversons, c’est aussi la plus longue. Elle compte pour environ la moitié de nos nuits. C’est une phase durant laquelle notre corps se prépare à un endormissement profond. C’est donc à ce moment que nos muscles se relâchent, que notre respiration devient plus lente et que notre activité cérébrale diminue. A ce stade, le réveil est encore facile, et au premier désagrément on ouvrira les yeux. Petit à petit le sommeil se fait plus profond. L’hormone du stress, le cortisol, devient plus discrète. Enfin, notre rythme cardiaque et notre pression artérielle baissent. C’est le signe que nous entrons dans la seconde phase, le sommeil lent profond.

Le sommeil lent profond

Comme son nom l’indique, à ce stade nous sommes profondément endormis. Cette phase dure environ 25% de notre nuit. C’est le moment où nous nous reposons le plus. Mais c’est aussi le moment où notre corps sécrète le plus d’hormone de croissance. C’est aussi là que notre cerveau, bien qu’au ralenti, fixe les expériences et les souvenirs dans notre mémoire. Si on nous réveillait maintenant, nous serions hébétés, voire incohérents. Si on nous posait une question, notre réponse n’aurait pour but que de retourner dans notre état d’endormissement et n’aurait rien de réfléchie.

Le sommeil paradoxal

Cette dernière phase est dite paradoxale car si notre corps est au repos total, notre cerveau est en ébullition. A ce moment notre corps est comme paralysé. C’est de loin la partie de notre nuit où nous bougeons le moins. Pourtant, c’est à ce moment que notre activité cérébrale est à son comble, périodes d’éveil comprises. C’est pendant le sommeil paradoxal que les rêves sont les plus longs et complexes. Notre cerveau laisse parler notre imagination et notre créativité, et nos yeux bougent intensément.

Les mouvements des yeux quand on dort

Durant de nombreuses années ces mouvements sont restés une énigme pour les chercheurs. Étaient-ils des réflexes ? Le corps pense-t-il vraiment voir quelque chose alors même que nous avons les yeux fermés ? Se peut-il qu’ils traduisent ce qu’il se passe dans nos rêves ?

L’expression de nos rêves

Aujourd’hui nous savons que ces mouvements oculaires sont bien liés à nos rêves. Une étude internationale a mis en évidence ce lien en étudiant simultanément les ondes cérébrales de personnes endormies et les mouvements des yeux. Leur conclusion est que nos yeux ont bien l’impression de voir des images. Leur fonctionnalité est presque entièrement la même que lors de la phase d’éveil. En fait, c’est un peu comme si notre cerveau, qui génère lui-même ces images, incitait nos yeux à voir la même chose que lui. Mais ces mouvements rapides ne sont pas réellement là pour voir, ils servent en fait à réorganiser l’activité neuronale en lien avec le traitement des images. Ils permettent en quelques sortes une révision et une remise à zéro des neurones sollicités.

L’intérêt pour nos yeux

Comme pour le cerveau, le sommeil est une pause bienfaitrice pour nos yeux. Au début, ils seront au repos, se régénéreront. Ensuite viendra la phase d’intenses mouvements. Un peu à l’image du yoga des yeux, ces mouvements vont servir à détendre les muscles des yeux. C’est une manière de les préparer à la nouvelle journée qui s’annonce et qui ne manquera pas de les solliciter. De plus ces mouvements servent aussi à réhydrater les yeux par stimulation interne des glandes de meibomius. Enfin, lors de la phase d’éveil, ils se réacclimateront progressivement à la lumière du jour et au fait de voir. Ceci grâce à de micro réveils dont on ne garde pas souvenir et dont on n’a pas réellement conscience.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial