Allergie et conjonctivite

La conjonctivite, comment se soigner ?

Qu’est-ce qu’une conjonctivite ?

La conjonctivite est un trouble très fréquent de l’œil, et plus précisément, de la conjonctive. La conjonctive est la membrane transparente recouvrant le blanc de l’œil et l’intérieur des paupières. Ses cellules participent à la sécrétion du liquide lacrymal. Une conjonctivite est donc une inflammation de cette membrane, mais elle peut avoir diverses causes.

Ses causes

Il existe 4 origines possibles à une conjonctivite :

  • Un virus : le plus souvent, elle est due à un adénovirus, en particulier chez l’enfant. Elle provoque des écoulements clairs.  Elle touche généralement les deux yeux en même temps.
  • Une infection bactérienne : elle est due à un staphylocoque ou un streptocoque et provoquera plutôt des sécrétions purulentes. Elle est plus rare que la version virale. Contrairement à la version virale, elle commencera par un seul œil, mais se propagera souvent à l’autre.
  • Une allergie : souvent lié à un contact avec un produit allergène et en particulier le pollen. C’est pourquoi elle apparaîtra souvent au printemps, lorsque le pollen est le plus présent. Elle touchera généralement les deux yeux. Elle s’accompagnera de démangeaisons et de larmes.
  • Une irritation ou allergie de contact : elle est provoquée par un frottement répété ou par la présence d’un corps étranger. Elle peut aussi résulter d’un contact avec un produit irritant, comme le shampoing par exemple. Ne touche généralement qu’un seul œil.

Ses symptômes et complications

Des rougeurs, des démangeaisons, un gonflement des paupières et un écoulement, tantôt limpide ou purulent sont les principaux symptômes. En fonction de ces derniers, et de l’impact sur l’un ou les deux yeux, on arrive souvent à déterminer de quel type de conjonctivite il s’agit. La conjonctivite est bénigne et n’altère pas l’acuité visuelle. Elle n’entraîne pas non plus de douleur.

Attention toutefois à ne faut pas la confondre avec une kératite ou une uvéite, bien plus sérieuses, qui induisent pour leur part, une baisse de la vision et provoquent des douleurs. Par ailleurs, une conjonctivite non traitée peut se compliquer en une inflammation de la cornée, elle aussi accompagnée d’une baisse de la vision. C’est pourquoi, dans les cas de douleur ou d’altération de la vue, il conviendra de consulter rapidement un médecin.

Que faire en cas de conjonctivite ?

La plupart des conjonctivites se traiteront par l’utilisation d’un collyre adapté à la cause :

  • Un collyre antihistaminique en cas d’allergie.
  • Un collyre antiseptique pour une infection.
  • Du sérum physiologique pour une irritation de contact.
  • En revanche, il n’y a pas de traitement particulier en ce qui concerne les virus. On utilisera simplement du sérum physiologique et éventuellement des compresses d’eau fraîche.

Les formes virales et infectieuses de la conjonctivite sont très contagieuses. Il faudra donc être particulièrement vigilent afin de ne pas les transmettre. Il s’agit essentiellement de respecter certaines règles d’hygiène :

  • Se laver régulièrement les mains au savon.
  • Ne plus porter de maquillage.
  • Ne pas porter ses mains à ses yeux, ne pas les frotter.
  • Bien nettoyer ses lentilles si on en porte. S’en passer pendant quelques jours si possible.
  • Ne pas partager maquillage, crèmes et autres objets pouvant entrer en contact avec les yeux et les paupières.
  • Remplacer son linge de maison : gants, serviette, taie d’oreiller etc. Tous les jours si possible.

Pour les personnes vulnérables aux virus et bactéries, on recommandera un apport en vitamines A, C, E, et en oligoéléments tel que le zinc ou le sélénium afin de muscler son système immunitaire.

La conjonctivite chez l’enfant

Au même titre que l’orgelet ou le chalazion, la conjonctivite peut se révéler difficile à combattre chez l’enfant. En effet ces derniers n’appliquent pas toujours les règles de l’hygiène et un rappel s’avérera surement utile. « Laves toi les mains ! » et « ne frottes pas tes yeux ! » risquent de devenir un leitmotiv chez vous. Là encore, bien préparer le système immunitaire de son enfant peut être la meilleure parade à notre disposition, tout du moins pour les formes virales et infectieuses. Pensez donc vitamines et oligoéléments pour la prévention, et éventuellement compresses d’infusion de camomille si le mal est déjà fait.

 

Découvrir les différentes cures disponibles

Retrouvez ces vitamines
EN ASSOCIATION AVEC DE L’ASTAXANTHINE

Découvrir les différentes cures disponibles

OU AVEC DE LA LUTÉINE

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial