La nanotechnologie, une solution pour votre vue ?

La nanotechnologie

La nanotechnologie, une nouvelle arme pour votre vue.

Lorsqu’on est atteint de myopie ou d’hypermétropie, on passe généralement par la case lunettes, lentilles de contact, et parfois, opération. Mais voilà qu’une quatrième option se profile à l’horizon. En effet, des chercheurs israéliens développent actuellement des nano-gouttes ayant la capacité de réparer les problèmes de réfraction. C’est à dire, soigner véritablement ces affections à l’aide d’une nanotechnologie.

Qu’est-ce que la nanotechnologie ?

Comme son nom l’indique, cette technologie s’intéresse à l’infiniment petit. En l’occurrence, à tout ce qui est plus petit qu’un nanomètre. On se situe donc à l’échelle des molécules. Son but est d’utiliser les propriétés de la matière afin d’obtenir des effets à l’échelle humaine. La plupart des recherches actuelles concernant la nanotechnologie sont basées sur l’idée de « réparer ». Le but est d’utiliser l’extrêmement petit pour soigner, réparer ou améliorer quelque chose ou quelqu’un. Pour comprendre ce principe on pourrait prendre l’image d’un mur fissuré que l’on réparerait avec des briques de lego par exemple… En bien plus solide et stable bien évidemment.

Comment s’applique la nanotechnologie à nos yeux ?

L’idée est d’utiliser ces fameuses nano-gouttes afin de remodeler la cornée de nos yeux. Des nanoparticules, incorporées à un collyre, seraient déposées directement sur l’œil. Leurs capacités leur permettent de modifier la courbure de la cornée ou d’en réparer les défauts. Mais comment me direz-vous ?

En fait, sans rentrer dans des considérations physiques trop poussées, le principe est d’imprimer un plan sur notre cornée. En premier lieu, à l’aide d’un laser, on délimite les zones à réparer ou à modifier. Ensuite, on dépose un collyre directement sur les yeux. Les nano-gouttes qui le composent, stimulées au contact du « plan », s’activeraient alors. Attirées par les données implantées dans la cornée, elles s’y déposeraient selon le schéma préétabli. Enfin, les propriétés de la matière répareraient la cornée. Les Nano-Gouttes assureraient donc la correction des problèmes de vue en modifiant localement l’indice de réfraction cornéen. En conséquence, la lumière serait déviée et projeté au bon endroit sur la rétine.

Dans le même registre, rappelons qu’un laboratoire canadien développe actuellement des lentilles de contact bioniques. Elles permettraient de corriger les troubles de la vue et même de conférer une vision plus que parfaite. On introduirait ces lentilles dans l’œil lors d’une courte intervention de dix minutes et sous anesthésie locale.

Que peut-on imaginer ?

Cette nanotechnologie, utilisée sur les cornées des porcs, a amélioré la myopie et l’hypermétropie des sujets. Ces recherches semblent donc prometteuses et les premiers tests sur l’homme auront lieu dans quelques mois. Si elles se révèlent concluantes et que les tests cliniques confirment le potentiel de cette technologie, les répercussions pourraient être importantes. En effet, les applications possibles sont nombreuses, et on se prend à rêver d’un monde sans lunettes ni lentilles de contact.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial