Diabète, Quelles conséquences sur vos yeux ?

Le diabète et les yeux

Diabète, Quel impact sur vos yeux ?

Préserver ses yeux, c’est préserver ce qui nous lie au monde. C’est une démarche de tous les jours, faite de gestes simples. Néanmoins, dans certains cas, préserver sa vue passe par le fait d’apprendre à vivre avec une maladie. C’est par exemple, la situation des personnes vivant avec un diabète.

Qu’est-ce que le diabète ?

Tous les aliments que nous mangeons sont composés de lipides (les graisses), de protéines (qu’elles soient animales ou végétale) et de glucides (les sucres au sens large).  Ce sont ces derniers qui vont poser problème lorsqu’on est diabétique. En effet, le diabète est une maladie chronique qui empêche le corps de bien interagir avec le sucre. Le pancréas, sensé libérer de l’insuline, ne le fera pas en quantité suffisante, ou bien l’insuline n’aura pas assez d’effet. Ainsi, le métabolisme assimilera mal les sucres, ce qui se traduira par une glycémie élevée. En d’autres termes, il y aura trop de sucre dans le sang.

Comment évolue le sucre dans le corps ?

Une fois dans notre corps, le sucre se transforme. De l’état de glucide, il devient glucose par le biais de la digestion et de l’assimilation. Notre pancréas va détecter l’augmentation de glucose dans le sang et sécréter une hormone, l’insuline. L’insuline permet au glucose de pénétrer les cellules. Maintenant présent dans les muscles, le foie ou les tissus adipeux, le glucose sera à son tour transformé, puis stocké. Il sera libéré plus tard, lorsque l’organisme en aura besoin, entre les repas ou lors d’un effort. Néanmoins, en cas de diabète rien de ceci ne fonctionne correctement.

Les différents types de diabète

Il existe principalement deux sortes de diabète, simplement appelé type 1 et type 2. A ces deux types, s’ajoute aussi d’autres formes non chroniques liées à la prise de médicaments ou à une grossesse par exemple.

Les diabétiques de type 1

Le diabète de type 1 touche principalement les jeunes et a une composante héréditaire. Il se caractérise généralement par un amaigrissement et une soif intense. On le considère comme une maladie auto-immune car c’est l’organisme qui s’attaque aux cellules du pancréas qui sécrètent l’insuline. Le pancréas ne libère pas assez d’insuline et la glycémie monte car le sucre ne peut pas pénétrer les cellules. Il représente environ 10% des cas et se traite nécessairement par des injections d’insuline.

Les diabétiques de types 2

Le diabète de type 2 touche plutôt les personnes en surpoids de plus de 50 ans. Toutefois, de plus en plus de personnes jeunes sont concernées, principalement à cause d’un surpoids (voire d’obésité) et d’un manque d’activité physique. En plus de ces facteurs, il y a un réel impact de l’hérédité. On considère que si les deux parents sont diabétiques, l’enfant aura 70% de chance de l’être aussi. Il représente 90% des cas et se traite essentiellement par un régime alimentaire adapté et la prise de médicament antidiabétique.

Quel rapport avec les yeux ?

Les yeux sont une des cibles privilégiées du diabète. Que ce soit la rétine, le cristallin, l’iris, le corps vitré ou le nerf optique, tous sont des victimes potentielles du diabète.

La rétinopathie diabétique

C’est une complication courante que rencontre environ 50% des diabétiques de type 2. Le sucre présent dans le sang va fragiliser les capillaires de la rétine, qui vont céder et causer de petites hémorragies. Dans les cas les plus graves, ces saignements vont déboucher sur un décollement de la rétine ou un glaucome, tous deux responsables d’une perte de vision définitive.

La cataracte

Le diabète favorise l’apparition de la cataracte, le cristallin étant particulièrement perméable au glucose. On estime qu’une personne diabétique a 2 à 4 fois plus de chances d’avoir une cataracte. Qui plus est cette dernière surviendra plus tôt d’une dizaine d’années en moyenne.

La rubéose de l’iris

Pour faire simple, votre iris devient légèrement rouge. Habituellement, la cause est à chercher dans une multiplication des vaisseaux sanguins. Toutefois, dans le cas d’un diabétique, ce sont les micro-hémorragies et les remplacements des capillaires endommagés qui causent cette rougeur. La rubéose peut aboutir à un glaucome néovasculaire si elle n’est pas traitée.

Le glaucome néovasculaire

Ce glaucome est en fait la complication d’une complication du diabète. Pour autant le risque n’est pas faible et il convient de rester particulièrement vigilent. Le risque de glaucome serait 2 à 5 fois plus élevé chez les diabétiques que chez non diabétiques. Dans le cas d’un diabétique, il a pour origine une rétinopathie ou une rubéose de l’iris. Le glaucome néovasculaire a ceci de particulier qu’il n’est pas lié à une pression excessive à l’intérieur de l’œil. On le nomme d’ailleurs fréquemment le glaucome à pression normale.

 

Découvrir les différentes cures disponibles

Vous voulez prendre soin de la santé de vos yeux ?
DÉCOUVREZ LES DIFFÉRENTES CURES

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial