Des cellules souches pour soigner la DMLA

Cellules souches

Des cellules souches pour soigner la DMLA

Les cellules souches sont un peu le saint Graal de la médecine. Potentiellement, elles peuvent prendre la forme de n’importe quelle cellule de notre corps. C’est une sorte de passe-partout biologique. Si nous arrivons un jour à vraiment en faire ce dont nous avons besoin, alors nous pourrons soigner une grande partie des maladies que nous connaissons.

Rappel sur la DMLA

La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est une maladie qui affecte la vision centrale des personnes qui en sont atteintes. Au début, elle ne présente pas de symptôme particulier, mais plus tard, elle altérera significativement la vision. Ensuite, à un stade avancé, la maladie peut prendre deux formes :

  • La DMLA sèche : son évolution est lente. Elle commence par détruire les cellules de l’épithélium pigmentaire. Ensuite elle s’attaque aux photorécepteurs situés sur la macula.  Il n’existe pour l’heure, aucun traitement à cette forme de DMLA.
  • La DMLA humide : elle a une évolution beaucoup plus rapide. Elle se caractérise par l’apparition de nouveaux vaisseaux anormaux, en grand nombre et très fragiles, sous la rétine. La maladie peut être ralentie à l’aide de médicaments, mais le risque demeure, car elle peut prendre une forme sèche au bout de quelques années.

Qu’ont réalisé les chercheurs ?

Ils sont parvenus à restaurer la vision de deux personnes âgées atteintes d’une DMLA avancée grâce à des cellules souches. Leur étude, publiée dans la revue Nature Biotechnology, révèle une amélioration spectaculaire de la vue des deux patients auxquels ils ont appliqué leur méthode.

En quoi ça consiste ?

La DMLA touche avant tout l’épithélium pigmentaire rétinien, une des couches de la rétine. Les chercheurs ont donc utilisé des cellules souches embryonnaires et les ont transformées en cellules de l’épithélium. Ils les ont ensuite glissées sous la rétine de deux volontaires afin de remplacer les cellules endommagées.

Quels résultats ont-ils observé ?

Ces volontaires, un octogénaire et une sexagénaire britanniques malvoyants ont fait l’objet d’un suivi pendant un an. Dans un communiqué, l’hôpital de Moorfields à Londres, explique : « Les patients ont été suivi pendant 12 mois et ont fait état d’une amélioration de leur vision. Ils sont passés de l’incapacité à lire même avec des lunettes, à une capacité à lire 60 à 80 mots par minute avec des lunettes de lecture ordinaires ».

Que va-t-il se passer maintenant ?

Même si on en est encore à la phase expérimentale, les résultats semblent encourageants. Toutefois, le chemin est encore long, car si les cellules souches offrent de nombreuses perspectives, elles présentent aussi des risques. En effet, il arrive que la prolifération de ces cellules, qui est recherchée dans les cas de maladies dégénératives, devienne hors de contrôle et provoque des cancers. Il faut donc que les recherches se poursuivent et que les premiers résultats soient confirmés sur la durée.

 

Découvrir les différentes cures disponibles

Saviez-vous qu’on peut ralentir, voire éviter, la DMLA ?
DÉCOUVREZ LES CURES ANTIOXYDANTES

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial