Pourquoi dit-on que « la justice est aveugle » ?

La juste serait aveugle. Mais cette expression peut prendre deux sens

Pourquoi dit-on que « la justice est aveugle » ?

Régulièrement nous essayons de vous faire découvrir l’origine d’une expression en rapport avec les yeux ou la vue. La dernière fois nous avons vu d’où venait l’expression « Au royaume des aveugles les borgnes sont rois« . Aujourd’hui nous allons voir une autre expression : « la justice est aveugle« .

Que signifie cette expression ?

Cette expression peut avoir deux sens radicalement opposés. A l’origine, lorsqu’on disait que « la justice est aveugle », on faisait référence à l’impartialité de cette dernière. Elle insiste sur le fait qu’elle doit être rendu indépendamment de l’identité de l’accusé. Sous-entendu, sans tenir compte de la position sociale, du pouvoir, ou encore de ce qu’on aurait à gagner ou à craindre en rendant tel ou tel jugement. La justice se doit donc d’être aveugle (et sourde) face à tout ce qui ne relève pas de sa compétence et qui pourrait influencer son jugement. Bref, elle n’existe que pour faire appliquer la loi et le droit.

Toutefois, de nos jour, dire de la justice qu’elle est aveugle, est très péjoratif. Cette expression prend aujourd’hui un sens bien plus terre à terre. Une justice aveugle ne tient pas compte du contexte. La question qu’elle pose est « doit-on juger uniquement à la faveur des faits ? ». Voler de l’argent est un crime. Mais est-ce le même crime si c’est pour s’acheter un voiture ou pour s’acheter à manger car on n’a pas de quoi survivre ? Dans les faits, il n’y a pas forcément de différences, mais dans l’esprit, on est face à deux cas bien distincts.

D’où vient-elle ?

Cette image vient des dieux de l’antiquité. On représente depuis des siècles la Justice sous les traits d’une femme tenant un glaive dans une main et une balance dans l’autre. Il s’agit de Thémis, déesse appartenant à la mythologie grecque, et généralement présentée comme celle de la Justice, de l’Ordre et de la Loi. Elle a parfois les yeux recouvert d’un bandeau, symbole de son impartialité. Ces trois attributs représentent donc le jugement (le glaive), l’équité (la balance) et l’impartialité (le bandeau).

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial