Les yeux peuvent-ils rester bloqués en louchant ?

rester bloqué en louchant

Démêler le vrai du faux n’est pas toujours chose aisé. Malgré les nombreuses sources d’informations à notre disposition, certains mythes ont la peau dure. Après les bébés aux yeux bleus, la fragilité des yeux et le fait que nous ayons tous les yeux bruns, aujourd’hui nous parlerons du fait de rester bloqué en louchant.

Ne louche pas, tu vas rester Bloqué !

On a probablement tous entendu ça plusieurs fois dans notre vie. A force de loucher volontairement, on finirait par développer un véritable strabisme convergent. En d’autres termes, on resterait bloqué.

La plupart des enfants s’y essaient au moins une fois. Loucher c’est drôle, ce n’est pas comme d’habitude. Ça n’a pas d’utilité et c’est fun. Bref, c’est un jeu. En plus, une fois qu’on a compris comment ça marche, c’est plutôt facile à faire.

Le problème, c’est que pour des parents, voir son enfant loucher, c’est désagréable. Même si on les aime malgré leurs petites imperfections ou leurs gros défauts, on voudrait tous qu’ils soient parfaits. Mais on ne veut pas assumer le rôle du méchant qui empêche de tout faire. La solution ? Trouver une sorte de Père Fouettard qui endosserait ce rôle. « Si tu fais ça, tu vas être puni !« . En l’occurrence, « si tu louche, tu resteras bloqué !« .

La réalité

En fait, loucher, c’est simplement faire converger ses yeux. Lorsque c’est volontaire, c’est comme essayer de regarder le bout de son nez. Il est bien trop proche de nos yeux pour que nous soyons capables de le voir nettement. Résultat des courses, on voit une image double et les autres nous voient en train de loucher. Certes, on sollicite nos muscles locomoteurs un peu plus qu’à l’ordinaire, mais il n’y a aucun risque de rester bloqué dans cette position.

En effet, il faudrait pour cela qu’il y ait un problème musculaire, ce qui ne sera jamais le cas si c’est une action volontaire. En revanche, si ce strabisme se présente de manière involontaire, même si c’est seulement par moment, il faudra peut-être consulter un ophtalmologiste. On met souvent ces petits strabismes passagers sur le compte de la fatigue. Mais en réalité, ça signifie qu’on ne le voit qu’à ce moment-là. Le reste du temps, votre enfant compense naturellement, mais le strabisme est bien là, même s’il est probablement léger.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial