Une nouvelle cornée imprimée en 4D

Une nouvelle cornée imprimée en 4D

L’impression 3D, on en a tous entendu parler au moins une fois. Une imprimante ne se contente plus aujourd’hui de faire des copies ou de donner vie à vos plus beaux tableaux Excel. Elle peut aussi fabriquer des objets, le plus souvent en plastique, mais pas uniquement. Cette technologie, relativement récente, offre une multitude d’applications possibles, et notamment en médecine. C’est dans cette idée qu’une équipe de chercheurs de l’université de Newcastle développe une cornée artificielle.

Qu’est-ce que l’impression 3D ?

L’impression 3D est la création d’objets en trois dimensions réalisée à l’aide d’une imprimante 3D. Concrètement, l’imprimante 3D construit l’objet couche par couche, de la base jusqu’au sommet. On peut fabriquer des objets en plastique, mais aussi en métal, en résine, ou encore en céramique. Mais plus surprenant encore, on peut créer des prothèses médicales. C’est notamment le cas des cornées humaines, et même du sang.

 

Quelle application en médecine ?

L’impression 3D médicale est une technologie à fort potentiel pour la médecine, avec des applications allant de la fabrication sur mesure de prothèses à l’impression en 3D d’organes fonctionnels grâce à la bio impression. La bio impression 3D est actuellement expérimentée pour produire des cellules vivantes, telles que des os ou de la peau. On étudie aussi la possibilité de fabriquer des organes par ce même procédé.

Mais plus généralement l’avantage réside dans la possibilité de faire des prothèses sur mesure. On fabrique d’ailleurs aussi des « plâtres » en plastique, parfaitement adapté à la morphologie du patient. Dans le cas qui nous intéresse, il s’agit donc d’une cornée.

Mais qu’est-ce que la 4D alors ?

Lorsqu’on parle de quatrième dimension on fait référence au temps ou au mouvement. Ici, la 4D se rapprocherait plutôt de l’idée d’adaptation. En d’autres termes, l’objet fabriqué évolue et s’adapte. En effet un tel objet aura la capacité à se modifier lui-même, en réponse à un stimulus qui pourra être un changement de température ou un courant électrique par exemple.

La cornée en 4D

Après avoir réussi, en Juin 2018, à imprimer en 3D une cornée sur mesure pour un patient, des chercheurs de l’université de Newcastle ont récemment poussé le concept un peu plus loin. En effet, ils sont parvenus à obtenir une cornée en 4D. Une fois posé sur l’œil du patient, elle s’adapte progressivement à sa forme n moins de 5 jours. Martina Miotto, principale auteure de l’article, estime que « les structures en 4D présentent des propriétés biomécaniques et physiques (épaisseur, dimension, densité, transparence…) reproduisant presque parfaitement celles d’une cornée humaine. »

Le potentiel d’une telle procédure est prometteuse à plus d’un titre. En effet, l’intervention serait beaucoup moins lourde. Mais surtout, il ne serait plus nécessaire de faire ces cornée sur mesures. Ceci ouvrirait la porte à une production de masse, plus rapide et plus économique.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial