Une caméra tactile pour aveugles et malvoyants

Pour une personne aveugle, la « vue » passe par d’autres sens comme l’ouïe ou le touché. Lorsqu’elle se déplace, une personne malvoyante utilise par exemple les sons pour mieux se repérer. En revanche lorsqu’elle cherche à « voir » une forme ou un visage, elle utilisera ses mains pour se les représenter. C’est de ce constat qu’est née l’idée d’une caméra permettant de « toucher » des photos.

Qu’est-ce qu’un « pin toy » ?

Pour faire simple, c’est un objet qui permet de « dessiner » en relief. Il consiste en une plaque couverte de tiges, le plus souvent en métal. En en poussant certaines, on fait apparaître un relief de l’autre côté. L’utilisation la plus simple et connue est de faire un « moule » de son visage. En plaçant la plaque contre soi, on obtient une représentation en 3D de notre visage.

De cet objet, Oren Geva, une designeuse industrielle israélienne, en a tiré l’idée d’une caméra qui retranscrirait les images selon les mêmes principes.

En quoi consiste cette caméra ?

Lorsqu’on filme ou qu’on prend une photo, on part d’un objet en 3 dimensions, et on le réduit à une représentation plane, en deux dimensions. C’est le meilleur moyen de conserver le souvenir d’un instant T. Or, par sa nature, ce système prive les malvoyants de cette opportunité de revivre les grands moments ou les petits bonheurs de leur vie passée.

Cette nouvelle caméra fait tout le contraire. Elle va capturer deux images différentes en même temps afin de pouvoir la retranscrire en 3 Dimensions. Pour ce faire, elle utilise un écran inspiré des « Pin Toy ». Ce dernier est donc tactile, au sens littéral du terme. On le touche pour ressentir le relief et ainsi se représenter une image.

Pour l’heure, cette caméra est sobrement nommée 2C3D, en référence à ses 2 capteurs permettant un rendu 3D de l’image.

L’avantage pour les non-voyants

Pour le moment, on en sait peu sur les capacités réelles de cette caméra. Peut-elle retranscrire un décor, comme une maison, ou tout simplement une photo de famille ? Quel est le rendu d’une vidéo ?

Pour la vidéo, il semble peu probable qu’elle représente un réel intérêt pour une personne malvoyante. En revanche, quand bien même la photo ne permettrait pas tout, elle ouvre malgré tout une porte jusqu’ici bien fermée.

En effet, un malvoyant ne peut pas contempler ces fenêtres sur le passé que sont les photos. Cette technologie changerait quelque peu la donne. Elle permettrait, par exemple, de se souvenir des traits de visage de son enfant à l’âge de 5 ans alors qu’il en a aujourd’hui bien plus. Ce n’est qu’un exemple, mais il est révélateur d’un manque qui pourrait être atténué par un tel objet.

Quel avenir pour cette caméra ?

On en sait encore trop peu sur cette invention pour pouvoir présager du sort qui lui sera réservé. Ce n’est qu’un prototype et le chemin est encore long avant une hypothétique mise sur le marché. Toutefois, espérons que les industriels partageront l’avis d’Oren Geva lorsqu’elle dit que “Dans mon esprit, le design industriel offre de merveilleuses opportunités d’intégrer l’innovation et l’esthétique pour améliorer le bien-être des gens.” Si jamais c’est le cas, alors peut-être un jour un malvoyant pourra « toucher » une photo et être touché par elle et les souvenirs qu’elle renferme.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial