« Y tenir comme à la prunelle de ses yeux »

Y tenir comme à la prunelle de ses yeux.

« Tenir à quelque chose comme à la prunelle de ses yeux »

Régulièrement nous essayons de vous faire découvrir l’origine d’une expression en rapport avec les yeux ou la vue. La dernière fois nous avons (malheureusement) vu d’où venait l’expression « se mettre le doigt dans l’œil« . Aujourd’hui nous allons voir une autre expression : « tenir à quelque chose comme à la prunelle de ses yeux« .

Que signifie-t-elle ?

C’est tenir énormément à quelque chose ou à quelqu’un. Elle est toutefois plus souvent associée à un objet. Elle décrirait même un attachement émotionnel à l’objet. Bref, c’est aimer énormément, accorder une immense valeur. Un homme qui serait presque fou amoureux de sa voiture ou de sa moto au point d’en prendre soin tous les jours. On dirait de lui qu’il y tient comme à la prunelle de ses yeux. En fait, il y a une note d’obsession et une pointe d’irrationalité dans cette expression. On ne devrait pas pouvoir être amoureux d’une voiture. Pourtant, à voir comment certains bichonnent la leur, on pourrait en douter. On l’aura compris, c’est donc accorder autant de valeur à un objet qu’on en accorde à nos yeux.

D’où vient-elle ?

C’est probablement la seule phrase dans laquelle vous verrez le mot « prunelle ». En dehors de votre mamie qui vous dit parfois que vous avez de belles prunelles, il est peu probable de le croiser au détour d’une conversation normale. Mais d’ailleurs, que veut-il dire ?

C’est le fruit du prunelier, le prunier sauvage. Il est plus petit que sa grande sœur la prune, mais en conserve l’aspect et la couleur sombre. Au XIIème siècle ce mot désignait la pupille, pour sa forme et sa couleur proche de la prunelle. Le mot pupille n’apparaitra d’ailleurs dans la langue française que deux siècles plus tard.  L’expression « tenir à quelque chose comme à la prunelle de ses yeux » date d’ailleurs de cette époque. A noter qu’un siècle plus tôt, on disait déjà « aimer plus que son œil ». C’est beaucoup moins joli, mais pour le coup, on comprend tout de suite.

Pour la petite histoire en Italie on dira un très poétique « c’est la lumière de mes yeux » et en Espagne on parlera d’aimer « comme les jeunes filles de ses yeux« . En effet le mot pupille vient de latin « pupilla » qui signifie « jeune fille ».

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial