Ski, neige et montagne, attention les yeux !

Neige, montagne, soleil et yeux

Ski, neige et montagne, attention les yeux !

Pour certains, l’hiver c’est le froid et le rhume, mais pour d’autres, l’hiver est synonyme de montagne enneigée et de ski. C’est la saison de la glisse et du fun, mais c’est aussi une saison délicate pour vos yeux.

Des conditions extrêmes pour vos yeux

On ne s’en rend pas forcément compte mais les stations de ski sont des lieux hostiles pour les yeux. Il y a le froid bien sûr, mais pas seulement. La neige va largement contribuer à rendre les conditions plus difficiles pour nos yeux. En effet, la neige poudreuse reflète 85 % des UV. A titre de comparaison, le sable de nos plages n’en reflète qu’à peine 20%.

Les conditions d’ensoleillement sont particulières, et les rayons du soleil peuvent se révéler très agressifs pour nos yeux. Rayons ultraviolets, infrarouges ou lumière bleue, les menaces ne manquent pas. C’est double peine pour vos yeux. Non seulement le soleil est plus agressif, mais en plus, ses rayons vous atteignent également par le bas.

Le froid

On en a tous fait l’expérience, le froid a des effets désagréables sur nos yeux, et pas seulement en altitude.

  • Larmoiement : c’est courant et on connait tous ça, quand il fait très froid, nos yeux ont tendance à pleurer. Afin de mieux isoler nos yeux du froid environnant, nous allons fabriquer nettement plus de larmes.
  • Yeux rouges et gonflés : lorsqu’il fait froid, les vaisseaux sanguins dans les tissus se contractent et se resserrent. Cela peut entre autres engendrer une vision floue, et le phénomène de la paupière qui tremble.
  • Sécheresse oculaire : c’est un problème très courant en hivers. Le vent va assécher nos yeux, ce qui peut rapidement devenir inconfortable. Un problème de sécheresse oculaire peut même devenir handicapant si jamais vous portez des lentilles de contact.

Les rayons ultraviolets

Ils peuvent causer de nombreux dégâts à nos yeux et à nos rétines en particulier. S’ils sont filtrés en grande partie par la cornée, le cristallin et le vitré, certains de ces rayons viennent tout de même s’écraser sur la rétine. Il faut se rendre compte que nos défenses face aux ultraviolets sont « fixes ». C’est à dire qu’elles peuvent filtrer une certaine quantité de ces rayons. Or, en montagne, et particulièrement s’il y a de la neige, ces rayons vont être bien plus nombreux et nos yeux ne pourront y faire face seuls.

Ils sont d’autant plus dangereux que les dégâts qu’ils causent peuvent se révéler irréversibles. En effet, ils peuvent être à l’origine d’affections de la rétine, d’inflammations, ou encore d’une apparition prématurée de la cataracte.

Les rayons infrarouges

On en parle moins mais ils peuvent eux aussi faire du tort à nos yeux. Les rayons infrarouges sont ceux qui nous réchauffent. Mais par conséquent, ils sont aussi la cause de brûlures et de dessèchements. Ainsi peuvent-ils dessécher la cornée, causer une fatigue visuelle ou tout simplement brûler les paupières.

La lumière bleue

Un fort ensoleillement, qui plus est l’hiver et en altitude, signifie une forte présence de lumière bleue. Cette lumière bleue, naturelle, peut être à l’origine d’une fatigue visuelle, de phénomènes d’éblouissement et plus généralement d’une gêne et de problèmes de perception. Le souci est qu’en faisant du ski, même une simple gêne peut favoriser les accidents.

Que peut-on faire ?

Pour se protéger de ce milieu, plus hostile qu’il n’y parait, il va falloir vous préparer. D’une part, il faudra vous procurer un matériel adapté, et en particulier des lunettes de soleil adaptées. Vu les conditions, il faudra des lunettes répondants aux normes CE 4. C’est à dire avec des verres filtrant entre 92 et 97% des UV. Privilégiez des lunettes bien enveloppantes. La lumière vient de partout à la montagne, et pas seulement su soleil. D’autre part, pensez à faire une petite cure de bêta-carotène et lutéine avant de partir. L’un comme l’autre prépareront vos yeux à faire face à ces conditions particulières.

 

Découvrir les différentes cures disponibles

Vous prévoyez d’aller faire du ski ?
ESSAYEZ UNE CURE D’ASTAXANTHINE

Découvrir les différentes cures disponibles

 

OU UNE CURE DE LUTÉINE

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial