« Se mettre le doigt dans l’œil », ça vient d’où ?

Se mettre le doigt dans l'œil

« Se mettre le doigt dans l’œil »

Régulièrement nous essayons de vous faire découvrir l’origine d’une expression en rapport avec les yeux ou la vue. La dernière fois nous avons vu d’où venait l’expression « à vue de nez« . Aujourd’hui nous allons voir une autre expression : « se mettre le doigt dans l’œil« . Attention tout de même, une fois n’est pas coutume, cette explication est à réserver à un public averti.

Que signifie-t-elle ?

Même si c’est une mésaventure que nous avons dû tous connaitre un jour, cette expression n’est bien évidemment pas à prendre au pied de la lettre. « Se mettre le doigt dans l’œil » c’est faire erreur, faire fausse route, se tromper lourdement. « Si tu crois que je vais t’aider, tu te mets le doigt dans l’œil ! » C’est une façon un peu directe et abrupte de le dire, mais il faut comprendre qu’on devra s’en sortir tout seul ou qu’il faudra toquer à une autre porte. « Se mettre le doigt dans l’œil » fait référence à une erreur de jugement. Le plus souvent c’est compter sur quelque chose qui n’arrivera pas. Devenir riche sans efforts, séduire une femme sans se donner de peine ou penser que son train sera à l’heure etc. Pour tout ça, vous pouvez vous mettre le doigt dans l’œil !

D’où vient-elle ?

Pour être tout à fait honnête, j’aurais peut-être mieux fait de ne jamais le savoir. Votre humble serviteur ne se savait pas si naïf et a perdu un peu de son innocence aujourd’hui. Paix à son âme. En effet, il est rapidement apparu que l’œil n’en était pas un, pas plus que le doigt d’ailleurs. A ma grande surprise en argot, l’œil fait référence à l’anus, et le doigt… bref, vous avez deviné. En français, quand on trompe ou qu’on est trompé on dispose de toute une panoplie d’expressions très imagées en rapport avec la sodomie. Du coup, se tromper, reviendrait à se faire ça soi-même.

Les conséquences de cette découverte

Une fois qu’on comprend ça, on ne voit plus du tout les choses sous le même angle… C’est le moins qu’on puisse dire. Et je ne parlerai même pas des petits plaisantins qui s’amusent, pour insister sur la lourdeur de l’erreur, à rajouter « jusqu’au coude ! » On en vient à se poser tout un tas de questions. Qu’en est-il de l’œil de Sauron ? Et l’œil des Francs Maçons ?

Sachant cela, certains préfèreront sûrement être « assis bien à coté« , comme les hollandais, ou « s’assoir dans une flaque » comme les russes. J’ai pour ma part une préférence pour les brésiliens, qui eux, « mangent des ballons« . Ça ne s’invente pas.

Toutes mes excuses pour ceux qui, comme moi, ont perdu un peu de leur âme d’enfant en ce jour funeste. J’ai l’étrange sentiment d’avoir dit que je ne croyais pas aux fées et avoir ainsi malencontreusement tué la fée Clochette. Bref, oubliez vite tout ceci et retournez vivre au pays imaginaire, ou au moins, allez regarder un Disney, c’est plus sain.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial