Un nouveau laser pour corriger la cataracte

Nouveau laser pour corriger la cataracte

Un nouveau laser pour corriger la cataracte

Aujourd’hui, l’opération de la cataracte est l’acte chirurgical le plus pratiqué en France. En effet, on réalise plus de 2.000 interventions de ce type par jour dans notre pays. Il existe plusieurs techniques différentes et la technologie évolue sans cesse. Parmi ces évolutions, un nouveau laser développé dans la région stéphanoise.

Un nouveau laser

Selon ses concepteurs, ce nouvel outil permettra de remplacer à 80% la main du chirurgien lors d’une opération de la cataracte. Mis au point à Saint-Étienne, il est l’œuvre du laboratoire BiiGC (Biologie, ingénierie et imagerie de la Greffe de Cornée). Ce laboratoire a été fondé en 2006 par le Professeur Philippe Gain. Très confiant dans le potentiel de son invention, BiiGC en a confié la production à une start-up stéphanoise. Celle-ci sera bientôt en mesure de fabriquer une quinzaine de machines d’opération laser par an. On prévoit d’ailleurs un début de commercialisation pour la fin de l’année 2019. Ce laser semble représenter une réelle avancée dans le domaine. Il a ainsi attiré l’attention d’un millier de blocs opératoires à travers le monde qui ont rapidement manifesté leur intérêt.

Sélectionné pour les trophées INPI

Cette technologie, brevetée, a d’ailleurs aussi éveillé l’intérêt de l’INPI (l’Institut National de la Propriété Industrielle). Cet organisme, chargé de délivrer les brevets protégeant les inventions et les innovations, a nommé BiiGC pour les Trophées INPI 2018. Ces derniers récompensent chaque année les brevets présentant le meilleur potentiel dans différentes catégories, en l’occurrence dans la partie recherche.

Un laboratoire déjà reconnu

Le laboratoire BiiGC concentre ses recherches sur l’ophtalmologie, et plus particulièrement sur la cornée et le cristallin. Ses chercheurs sont déjà à l’origine d’un dispositif médical de conservation de greffons de la cornée. Leur appareil, breveté lui aussi, permet une meilleure conservation des tissus rendant ainsi la greffe de cornée plus pérenne.

 

Une des ambitions du Professeur Gain est de transmettre ses découvertes aux patients le plus rapidement possible. Il qualifie d’ailleurs son équipe de « chercheurs-trouveurs impatients« . Dans ce but il s’est donc lié avec des industriels afin d’accéder plus simplement et rapidement au marché du Med Tech (les technologies médicales).

 

Découvrir les différentes cures disponibles

Il existe des solutions pour vous protéger de la cataracte
DÉCOUVREZ LES CURES PRÉVENTIVES 



Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial