Chalazion et camomille

Le Chalazion, causes et traitement

Qu’est-ce qu’un chalazion ?

Souvent confondu avec l’orgelet, Le chalazion est pourtant différent.  Alors que l’orgelet prendra place sur un bord de paupière, à la naissance d’un cil, le chalazion se situera au niveau de la face interne de la paupière. Par ailleurs, il se caractérisera par l’apparition d’une inflammation et non pas d’un bouton purulent.

Pourquoi apparaît’il ?

Les glandes de Meibomius, situées dans l’épaisseur de la paupière, contribuent à la lubrification et à l’humidification de l’œil. Pour ce faire, elles sécrètent un liquide huileux, qui est un des composés du liquide lacrymal. Son rôle est de limiter l’évaporation de ce dernier. Parfois, ce liquide deviendra trop épais, ce qui obstruera la glande. Il s’accumulera alors, et deviendra un kyste. Le chalazion apparaîtra de manière rapide et spontanée. Un ou deux jours maximum suffiront pour qu’il devienne mature.

Par manque d’études sur le sujet, on en sait peu sur les causes d’un chalazion chronique. La pollution, les allergies, ou encore certains acariens sont désignés comme potentiels coupables. Toutefois, le manque d’hygiène, l’acné rosacé et la sécheresse oculaire semblent être les principales causes de récidive du chalazion.

Comment se manifeste-t’il ?

Le Chalazion prend la forme d’une inflammation, évoluant en une petite boule située à l’intérieur de la paupière. Il s’agit en réalité d’un kyste, conséquence d’un engorgement d’une glande de Meibomius. Chaque paupière possède une quarantaine de ces glandes. C’est pourquoi un chalazion n’aura que peu d’incidence sur la vue. Une glande de Meibomius ne remplissant plus sa fonction ne suffira pas à contrarier le bon fonctionnement vos yeux. A la différence de l’orgelet, le chalazion n’est pas d’origine infectieuse. Il n’est donc pas contagieux. Malgré son apparence, il est bénin et se constate fréquemment. Bien que son impact sur vos yeux soit le plus souvent minime, il pourra s’accompagner d’une certaine gêne et de douleurs d’intensités variables. Les cas les plus sévères, et donc les plus volumineux, pourront toutefois occasionner un rétrécissement du champ de vision car ils empêcheront la paupière de se rétracter complètement.

Comment traiter un chalazion ?

Médecines douces

S’il disparaît souvent de lui-même en 4 à 5 jours, il sera parfois nécessaire d’intervenir. Tout dépend de l’état d’avancement de ce dernier. Le plus souvent, une simple compresse humide et chaude durant 5 à 10 minutes 2 ou 3 fois par jour, suffira à fluidifier le liquide contenu dans la glande et à l’évacuer. En phytothérapie on conseillera l’utilisation de la camomille pour ses vertus apaisantes et anti-inflammatoire. Préparez une infusion de camomille et filtrez-la à l’aide d’une compresse stérile. Débarrassée de ses impuretés, vous pourrez l’utiliser pour laver vos paupières plusieurs fois par jour. Attention à bien laisser refroidir l’infusion avant utilisation.

Médicaments et chirurgie

Toutefois le recours à des médicaments et des pommades pourra être recommandé par un ophtalmologue si le kyste perdure, ou présente les signes d’une infection. Sous cette forme, le chalazion est relativement long à faire disparaître. En conséquence, le traitement pourra s’étirer sur plusieurs semaines. Si malgré tout le chalazion devait persister, l’ophtalmologue pourrait décider de procéder à une incision qui vise à retirer la glande affectée. Ce geste sera alors pratiqué sur la face interne de la paupière et sous anesthésie locale. Même si le kyste n’est pas douloureux, mais persiste malgré tous vos efforts, le médecin vous proposera surement cette solution, ne serait-ce que pour des considérations purement esthétiques.

Comment prévenir un chalazion ?

Les causes externes de son apparition demeurant incertaines, il est difficile de lister ici des moyens de prévention. Toutefois, comme dans le cas de l’orgelet, une bonne hygiène des mains s’avérera déterminante. Ces dernières sont assurément le principal vecteur de microbes, virus et autres bactéries susceptibles de s’en prendre à vos yeux. C’est pourquoi plus vous vous laverez les mains, moins il y aura de chances que votre éventuel chalazion présente une complication. De même, la sécheresse oculaire étant l’ennemi de vos yeux, l’utilisation de sérum physiologique sera un réel plus dans la prévention. En remplacement ou en complément, utiliser de l’eau de bleuet s’avère efficace pour prévenir les irritations et les inflammations des paupières et des muqueuses.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial