La vitamine C, qu’apporte-t-elle à vos yeux ?

Vitamines C

La vitamine C, un classique qui a fait ses preuves.

La vitamine C est un peu la star des vitamines. Si vous n’en connaissez qu’une, c’est sûrement celle-là. Son rôle est vaste. Elle aide notre corps dans de nombreux domaines. Ainsi, elle participe au maintien du système immunitaire et sert d’activateur pour la cicatrisation. Par ailleurs, elle améliore la production de globules rouges et offre une meilleure assimilation du fer contenu dans les végétaux. Enfin, c’est un très bon antioxydant qui aide à lutter contre les radicaux libres.

Ses bienfaits pour les yeux

Une étude clinique majeure datant de 2011 nommée, AREDS (Age-Related Eye Disease Study), a mis en évidence le potentiel de cette vitamine dans la prévention de la cataracte et de la DMLA. La DMLA et la cataracte partagent de nombreux facteurs de
risque, en particulier l’âge et le stress oxydatif. Combinée avec de la vitamine E, du bêtacarotène et du zinc, la vitamine C a démontré toute l’étendue de ses vertus antioxydantes, avec des baisses significatives du risque d’en être atteint.

 

La cataracte

La cataracte est une maladie qui se caractérise par l’apparition d’un voile dans la vision. Ce voile est dû à une opacification du cristallin. Avec le temps le cristallin finit par devenir totalement opaque et c’est donc la cécité. La vitamine C se retrouve en grande quantité dans notre cristallin. Il n’y a donc rien de particulièrement étonnant à voir la vitamine C être une clé de sa prévention. Une supplémentation de l’ordre de 500mg par jour préviendrait et ralentirait la progression de la cataracte.

La Dégénérescence Maculaire Liée à l’âge

La DMLA est une maladie liée à l’âge et qui touche directement le centre de notre rétine. En conséquence les personnes qui en sont atteinte vont progressivement perdre l’usage de leur vision centrale. C’est une des principales causes de cécité en occident. La vitamine C, grâce à ses capacités antioxydantes, permettrait de prévenir et de retarder l’apparition de la DMLA. Selon AREDS ce cocktail fait apparaitre une diminution de 25 % de la progression de la DMLA  et une diminution de 19 % du risque de perte d’acuité visuelle.

Ses autres bienfaits

Lorsqu’elle fut découverte on la nomma acide ascorbique, car elle permutait de lutter contre le scorbut. On ignorait encore à l’époque que le scorbut était en fait une carence en vitamine C et non pas une maladie. Elle permet entre autre de se prémunir, tout du moins en partie, du rhume, du tétanos ou encore de la pneumonie. Ses bienfaits au niveau du système immunitaire sont difficilement quantifiables dans la mesure où elle agit sur l’ensemble de nos défenses, mais ils sont bien réels.

Où la trouve-t-on ?

Si la plupart des mammifères savent la synthétiser, ce n’est pas le cas de l’homme. On pense que l’homme a perdu cette capacité au cours de son évolution. Nous devons donc la trouver chaque jour dans notre alimentation.  Attention toutefois car la vitamine C se dissous très facilement. On peut donc en perdre beaucoup en fonction de la durée de conservation des aliments et de leur mode de cuisson. On critique souvent (à tort ?) le micro-onde, mais c’est pourtant le mode de cuisson qui conserve le mieux les vitamines. En effet, il n’est pas nécessaire d’ajouter d’eau ou de matière grasse susceptible de détériorer les légumes et les fruits. En France, les nutritionnistes recommandent un apport quotidien d’environ 110 mg de vitamine C pour un adulte.

Que doit-on en retenir ?

La vitamine C est un classique dans le bon sens du terme. Elle a gagné le droit de l’être parce qu’elle a démontré au fil des générations qu’elle nous permettait de mieux vivre. Enfant, on a peut être tous râlé devant notre verre de jus d’orange du matin ou nos comprimés de vitamine C à l’approche de l’hivers, mais c’est peut être bien grâce à elle que, plus tard, nous sommes devenus des adultes en bonne santé.

 

Découvrir les différentes cures disponibles

Si vous souhaitez vous aussi faire une cure de vitamine C
RETROUVEZ CETTE VITAMINE EN ASSOCIATION AVEC DE L’ASTAXANTHINE

Découvrir les différentes cures disponibles

OU AVEC DE LA LUTÉINE

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial