Hypermétropie

L’hypermétropie, tout savoir ou presque

Qu’est-ce que l’hypermétropie ?

L’hypermétropie est un défaut de la vision. Il ne s’agit donc pas d’une maladie de l’œil. Tout comme la myopie, il faut voir l’hypermétropie comme un problème d’ordre optique, l’image perçue ne se positionnant pas correctement au niveau de la rétine. Mais l’hypermétropie est pour ainsi dire l’inverse de la myopie. Alors que l’œil d’un myope est trop long, l’œil d’un hypermétrope sera lui trop court. En conséquence, au lieu d’une image projetée au-devant de la rétine, elle est, au contraire, repoussée au-delà de celle-ci. Les effets en sont aussi inversés. Comprenez par là que l’hypermétropie altérera votre vision de près, alors que votre capacité à voir loin restera parfaite. En bref, cela revient à bien lire l’heure d’une horloge murale, mais éprouver les pires difficultés avec sa montre. Il est couramment associé à l’astigmatisme.

Les autres différences

L’hypermétropie est moins médiatisée que la myopie car elle est moins invalidante au quotidien et il y a moins de risques de complications. Il n’y a par exemple pas de risques de cataracte précoce ou de décollement de la rétine. Elle n’a pas de caractère évolutif. Elle ne devient gênante que plus tard, lorsque l’œil aura plus de mal à faire la « mise au point ». C’est souvent avec le début de la presbytie qu’un hypermétrope se rend compte de sa condition. A noter qu’une personne fortement hypermétrope verra aussi sa capacité à voir de loin amoindrie.

Qui touche-t’elle ?

A la naissance, la grande majorité des bébés sont hypermétropes. Mais cet état n’est que temporaire et sans conséquences la plupart du temps. Il faut juste attendre que l’œil grandisse naturellement. Par ailleurs, ils n’en sont pas incommodés car à cet âge la capacité d’accommodation du cristallin est particulièrement forte. Ce défaut va disparaître progressivement entre 6 et 10 ans. Au final, seul environ 10% de la population française sera réellement hypermétrope. Si elle est relativement légère, on ne traitera pas l’hypermétropie avant les premiers signes de faiblesse du cristallin. En effet, avec l’âge le cristallin devient moins souple, et ce qu’il compensait facilement quelques années auparavant, devient rapidement un problème de tous les jours.

Tous égaux ?

L’origine de l’hypermétropie est quasi exclusivement liée à la génétique. Elle se transmet donc de manière héréditaire. Si vos deux parents sont hypermétropes, il y a de fortes chances que vous le soyez aussi. Contrairement à la myopie, les facteurs extérieurs ont assez peu d’influence.

Que faire de son hypermétropie ?

Les verres correcteurs

Là encore des lunettes et des lentilles adaptées, sont le moyen le plus simple de résoudre le problème. Leurs verres, convexes, vont replacer l’image sur la rétine et ainsi permettre à celle-ci de la traiter correctement. Passé 40 ans, le cristallin devient moins efficace, et son pouvoir d’accommodation devient moins performant. Il faudra alors songer à faire contrôler régulièrement votre vue et adapter vos verres en conséquence.

La chirurgie

A l’âge adulte, une fois la vue stabilisée, il sera possible d’envisager une chirurgie en lieu et place des moyens de correction. Il s’agit de modifier la courbure de la cornée en creusant un sillon circulaire sur l’extérieur de celle-ci, le plus souvent à l’aide d’un laser.

Les complications possibles

  • strabisme : il y a un risque de strabisme chez l’enfant s’il surcompense pendant trop longtemps sans l’aide de verres correcteurs. Le plus souvent le seul fait de porter des lunettes suffira à totalement corriger la déviation. Toutefois, le strabisme pourra paraître pire qu’auparavant lorsque l’enfant ne les portera pas. C’est une réaction tout à fait normale, et il n’y a pas lieu de s’en inquiéter.
  • glaucome : être hypermétrope prédispose au glaucome aigu à angle fermé. Il est beaucoup moins fréquent que le glaucome à angle ouvert. Toutefois, comme son nom le laisse deviner, il survient de manière plus brutale. Il prend la forme d’une douleur aiguë, du durcissement du globe oculaire et d’une baisse subite de la vue.

Peut-on prévenir l’hypermétropie ?

Malheureusement, l’origine héréditaire de l’hypermétropie rend la prévention impossible. En revanche, prendre soin de ses yeux, repoussera l’apparition de la presbytie, liée au vieillissement. Or, passé 40 ans, c’est la presbytie qui va mettre en évidence les problèmes d’hypermétropie. On peut donc indirectement retarder ses effets, même si nul n’échappe au temps qui passe.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial