Le jour où un concorde a poursuivi une éclipse

Le Concorde

Le Concorde reste aujourd'hui encore un avion d'exception.

Le jour où un concorde a poursuivi une éclipse

Le maximum de durée d’une éclipse totale de soleil est de 7 min 40 sec à l’équateur et d’environ 4 min pour la latitude de la France. Mais les éclipses totales de soleil d’une telle durée sont vraiment très rares. La prochaine aura lieu le 16 juillet 2186. Il faudra bien sûr se déplacer vers l’équateur pour en profiter pleinement. Toutefois, certains n’ont pas pas pu se contenter de ça et ont mis à contribution un avion supersonique, le Concorde.

Que s’est-il passé ?

Le 30 juin 1973 a eu lieu « l’éclipse du XXème siècle ». Une éclipse totale de soleil qui a plongé une bonne partie de l’Afrique dans le noir total durant plus de 7 minutes, une durée exceptionnelle. Pendant cette éclipse des scientifiques ont fait un pari un peu fou. En effet, ils ont poursuivi cette éclipse aussi longtemps qu’il le pouvait. Ils détiennent d’ailleurs toujours un record qui n’est pas prêt de tomber. Le concorde leur a ainsi permis de rester pas moins de 74 minutes dans la course de la lune, et donc dans le noir complet.

Pour ce faire l’avion a décollé de Las Palmas aux Canaries pour rejoindre N’Djamena, la capitale du Tchad. Tout était bien entendu calculé par avance et tout s’est déroulé selon un timing très précis. A noter tout de même que ce défi n’était pas seulement un tour de force et avait un but scientifique. Ainsi, durant ce vol, les hommes présents à bord ont-ils pu mener à bien pas moins de cinq expériences.

Comment ont-ils pu faire ça ?

L’idée avait germé dans l’esprit de l’astrophysicien Pierre Léna. Mais il faut se rendre compte qu’à cette époque le Concorde n’est pas encore en service. Le premier vol du Concorde remonte au 2 mars 1969, mais les premiers vols commerciaux n’auront lieu qu’en 1976. On est donc toujours en phase de tests et l’avion qui a réalisé ce vol était par conséquent un prototype. Pour obtenir l’adhésion de concorde à son projet, Pierre Léna a tout misé sur André Turcat, le pilote qui dirigeait depuis 1969 tous les essais de cet avion. L’idée lui a plu et c’est donc aux commandes du prototype 001 que cette aventure a eu lieu.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial