La cataracte, ce brouillard qui s’épaissit

La cataracte, traitement et prévention

La cataracte, ce brouillard qui s’épaissit

Le cristallin est une lentille transparente et incolore, mais surtout, il est souple. Cette souplesse lui permet d’accommoder notre vue en fonction de la distance à laquelle porte notre regard. Dans le cas de la presbytie, c’est cette souplesse qui est altérée. La cataracte, elle, va rendre le cristallin de moins en moins transparent, jusqu’à le rendre totalement opaque.

La cataracte qu’est-ce que c’est ?

La cataracte est un trouble de la vision qui se traduit par une perte de transparence du cristallin. Progressivement, il s’opacifie et laisse passer de moins en moins de lumière. A terme, si rien n’est fait, cette maladie conduit à la cécité. L’origine de ce mal est à chercher du côté des fameux radicaux libres. Ces derniers sont produits naturellement par notre corps et sont entre autres à l’origine de notre vieillissement. Petit à petit, ils vont provoquer une dégénérescence des protéines qui composent le cristallin. On a alors l’impression qu’il se recouvre d’un voile, ou qu’on regarde à travers un brouillard.

Qui touche-t-elle ?

Tout comme la DMLA et le glaucome, la cataracte est fortement liée à l’âge et au vieillissement. Elle touche plus d’une personne sur cinq à partir de 65 ans, une sur 3 à partir de 75 ans et enfin près de deux sur trois après 85 ans. Elle est de plus en plus fréquente, essentiellement à cause du vieillissement de la population, mais pas seulement. Il existe plusieurs facteurs de risque :

  • L’exposition excessive aux rayonnements ultra-violets de la lumière solaire
  • Le tabac et l’alcool : en plus de leurs autres défauts, ils détériorent les protéines du cristallin.
  • Le diabète : Les personnes diabétiques doivent contrôler leur glycémie, leur pression sanguine et leur taux de cholestérol afin de prévenir les troubles oculaires.
  • Une alimentation faible en fruits et légumes : des études indiquent que le risque est supérieur lorsqu’on manque de vitamines et minéraux antioxydants, comme la vitamine C et la vitamine E, le sélénium, le bêta-carotène, la lutéine

Dans de rares cas, la maladie peut toutefois être congénitale chez l’enfant ou consécutive à un traumatisme oculaire, une inflammation, un diabète ou encore une rétinite pigmentaire chez l’adulte.

La cataracte en chiffres

Selon l’évaluation de l’OMS, la cataracte est responsable de 51% des cas de cécité dans le monde (soit environ 20 millions de personnes).

825 000 personnes opérées de la cataracte en 2017 contre 573 000 en 2009.  En France, c’est l’intervention chirurgicale la plus pratiquée avec plus de 2.000 actes par jour.

Quel traitement

La cataracte ne se traite que par la chirurgie. C’est d’ailleurs l’intervention chirurgicale la plus fréquente au monde. Cette chirurgie peut être proposée dès que la cataracte devient invalidante dans la vie du patient. Il n’y a pas limite d’âge, on avisera en fonction de son avancement et de ses répercussions pour le patient.

Dans plus de 90 % des cas, l’opération permet de très rapidement retrouver une bonne vue. On constatera vite une grande amélioration, dès le lendemain de l’intervention ou en quelques jours. Néanmoins, en cas de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) ou de glaucome, les résultats peuvent ne pas être aussi bons. A noter que, lors d’une opération de la cataracte, on peut, par la même occasion, faire corriger une myopie, une hypermétropie un astigmatisme, voir une presbytie.

Peut-on prévenir la cataracte ?

Comme dit précédemment, la cataracte découle du vieillissement et plus particulièrement des radicaux libres. Il faudra donc prendre en considération tout ce qui peut les combattre. Autrement dit, consommer des antioxydants régulièrement et en quantité suffisante. Ainsi, les vitamines, le bêta-carotène, le ginkgo biloba, la lutéine, l’astaxanthine ou encore la myrtille seront des pistes à explorer. Tous sont de très bons antioxydants et vous aideront à retarder l’apparition et la progression de la cataracte.

 

Découvrir les différentes cures disponibles

Si vous commencez à voir ce brouillard ou si vous souhaitez anticiper
RETROUVEZ ICI LE GINKGO BILOBA, LA MYRTILLE, LA LUTEINE ET BIEN D’AUTRES

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial